D FICHE FILM IMAGES
Dames de la côte (les)

Année - Type 1980 - Mini Série
Producteur Ciné Mag Bodard
Diffuseur Antenne 2
Réalisateur(s) Nina Companeez
Scénariste(s) Nina Companeez
Compositeur Guy Bontempelli, José Padilla
Comédiens Fanny Ardant, Edwige Feuillère, Denise Grey
SYNOPSIS
En 1911, sur les côtes normandes, les vies de trois familles bourgeoises et de leurs domestiques vont être bouleversées par la Première Guerre mondiale.
Fanny Villatte, jeune fille romantique et exaltée, reçoit la visite de ses deux cousins éloignés Raoul et Marcel Decourt. Marcel est doux, romantique et idéaliste tandis que son frère Raoul se montre froid, cynique et charmeur. Leur mère, Clara, mal mariée à un homme indifférent, doit le même jour embaucher une domestique. Elle hésite entre deux jeunes paysannes : Georgette et sa cousine Blanche.
Si Blanche se montre "bonne fille" voire un peu godiche, Georgette ne craint pas d' évoquer avec aplomb l'inévitable nécessité de travailler pour des filles de leur condition. Clara embauche Blanche mais celle-ci se marie rapidement avec le cocher d'un parent de la famille Villatte, Louis, part vivre chez lui et devient domestique chez les Villatte. Georgette quitte le village pour s'engager dans une vie de courtisane.
Bafouée dans sa vie d'épouse, Clara repousse comme elle le peut les tentatives de séduction du "Bel Armand" son régisseur bien qu'il ne lui soit pas indifférent tandis qu'à l'occasion d'un voyage à Paris, Fanny porte l'objet de son exaltation romantique et amoureuse sur le père de Raoul et Marcel qui a bien du mal à la repousser.
La guerre éclate. Très vite, le mari de Blanche meurt au combat. Georgette (qui se fait appeler Dora de Vandeuil) quitte son amant pour devenir la maîtresse de Raoul "pour rien". Leur relation prend rapidement un tour passionné et violent. Marcel et Fanny sont visiblement amoureux l'un de l'autre mais n'osent se déclarer. Fanny se résout à épouser Raoul par patriotisme. Georgette sombre dans la folie.
Cependant, Raoul se montre d'une jalousie excessive alimentée par les traumatismes de la guerre. On comprend qu'il meurt au combat après s'être inutilement exposé au feu ennemi. Fanny est traumatisée de ce qu'elle croit être de sa faute et Georgette se suicide.
Blanche, la domestique, s'engage comme infirmière au front : elle y soigne avec dévouement Louis Villatte, qui, touché par ses soins, tombe amoureux d'elle, bien qu'étant marié à la frivole et dédaigneuse Marianne.
Fanny part pour Paris et mène une vie tapageuse pour tromper sa tristesse. La guerre finie, Marianne contracte la grippe espagnole et meurt.
Louis épouse Blanche et la ramène chez lui au grand dam de ses proches de voir une domestique devenir la maîtresse de maison. Fanny retrouve Marcel avec qui elle convient que, par respect pour Raoul, il ne peut rien advenir de bon de leur relation. Marcel s'en va pour l'étranger.